lundi 24 novembre 2014

Assemblée Générale du Club CTH


Ce sera l'occasion de renouveler notre licence pour 2015 ou de venir s'informer pour ceux (nouveaux) qui sont intéressés.
Les documents sont disponibles en allant sur www.cth85.com  et en cliquant sur les documents. 

A vendredi !

MaRéorthon 2014 : +1 !



Il est un rendez-vous que chaque VTTiste vendéen se doit de ne pas manquer : c’est le MaRéorthon.
Pourquoi ?
-          - L’organisation est rodée : accueillante et efficace, et un  fléchage parfait
-          - Les ravitos sont complets (même du lavage en option !)
-          - Les parcours sont adaptés pour tous : court ou long, faciles à difficiles
-     - Les paysages sont toujours les mêmes, mais jamais pareils : d’une année sur l’autre les boucles s’inversent, le début devient la fin ou les 2 en même temps.
-          - Et le terrain est toujours praticable…
-          - On y retrouve plein d’amis passionnés par le VTT
 
Et notre rando de VTTiste du CTH ?

Nous étions 3 braves : Antoine, Kévin et Pat’… les autres avaient trouvé de mauvaises excuses pour ne pas venir. En réalité, ils ne voulaient pas se mouiller.

Effectivement, le soleil était absent, la pluie n’est venue que très peu nous rafraichir. Un peu de fraicheur le matin, une inscription rapide et le choix du 49 km avec quelques options selon la forme.

Rapidement notre trio, se met dans un bon rythme et profite au maximum du parcours : avec de la technique et aussi des parties bien pentues pour chauffer les cuissots ! Avec 750 VTT sur le parcours, il y avait du monde, mais pas de bouchon. Antoine et Kévin descendent tout sur leur vélo, et Pat’ plus sage assure à pied.
 
Quelques extras nous amusent, mais le temps passe vite et la moyenne est faible… après plus de 4 heures nous sommes bien fatigués et quand on aperçoit l’arrivée et un raccourci on s’y engage pour rentrer à une heure raisonnable dans nos foyers : ouf… !

 
Et bien sûr, RDV l’année prochaine : même date, même heure… et peut-être du soleil ?




Pat'

dimanche 5 octobre 2014

Randonnée du Tigre à Mouchamps - 05/10/14


Nous étions 3 à la randonnée du Tigre à Mouchamps ce matin. Elle a démarré avec fraîcheur : +6°C.

Nous retiendrons que le tigre n'a pas peur d'aller à l'eau...

Antoine




dimanche 28 septembre 2014

Randonnée "La Clissonnaise" à Gorges - 28/09/14

Quelques uns du club ont pu se rendre à Gorges pour faire la Clissonnaise.

Plusieurs circuits étaient proposés et nous avons choisi le 45km.


Les conditions étaient parfaites avec le temps sec des derniers jours. Le bois à proximité de Clisson a été très bien exploité.



Des ravitaillements rapprochés tous les 13-14kms pour ne manquer de rien.


Quelques passages annoncés "pas cool" pour tester notre descente dans les racines : top !



Arrivée avec 47km au compteur, Rando à recommander!
Antoine







dimanche 21 septembre 2014

Rando découverte du Club - dimanche 21/09/2014



Comme chaque année à la rentrée, 
la section VTT du CTH organise sa rando découverte 
pour faire connaître le Club aux vététistes.


Cette année, nous étions 13 à prendre le départ à 8h30 :

Et c'est parti avec la traversée des « Bois Verts » en état sec !














Passage à côté de l’Étang de la Malonne ; 
 et l’occasion d’une pause crevaison pour Gérard


Raidillon de la Maha jusqu’au Mont des Alouettes 
et direction le Château d’eau du Chaffaud



La descente du chemin de l’Ormeau
 







 




Le vignoble de la 
Creulière








Petit pont non loin de St-Mars-la-Réorthe et du bois des Jarries…




















 


 
Retour par la Caducière et le Bois-Joly d’Ardelay en traversant le « Petit Lay »




Bilan très positif : 46km au compteur 



 et tous heureux de cette sortie en bonne compagnie !

 Antoine

samedi 2 août 2014

Cap Nore, une rando en'Nore!

Le 15 Juin, à Villegly dans l'Aude (tout proche de Carcassonne) s'est déroulée la randonnée de Cap Nore organisée par ATAC. Antoine, Samuel, Jérémy et moi même (Kévin) avons participé à ce grand rendez-vous du VTT en France. Je vais (ici) vous racontez notre aventure:

Ayant participé à la transvolcanique l'année dernière, nous étions à la recherche de dépaysement et de (découverte de) nouveaux parcours. Samuel, grâce à ses recherches et ces contacts innombrables a découvert la randonée de Cap Nore en fin d'année dernière et a tenté de nous convaincre d'y participer. Il n'a pas eu trop de mal d'ailleurs car nous avions les même envies de découverte.

C'est en Janvier que notre aventure s'est sellée par notre inscription en ligne (pour participer à cette rando).

Originaires de Vendée, nous avons décidé de nous faire un week-end sur place pour certains, et une semaine de vacances pour d'autres, le tout avec femmes et enfants pour nous soutenir!

Pour en profiter au maximum, nous nous sommes inscrits pour le parcours le plus long (qui faisait): 109km et 3600m de dénivelé positif! 

En ce début d'année, nous roulions (tout) juste pour le plaisir et nous maintenir en forme. Puis, à partir du mois d'avril, les entraînements ont commencé, avec beaucoup de parcours dans les Alouettes et du fractionné, c'est tellement efficace...

Enfin le rendez vous tant attendu approchait de plus en plus, et 1 mois avant, je participais au raid'yon à côté de la Roche sur Yon. Une bonne préparation physique avec une course de 50km dont la moitié à pied.

Le jour du départ est arrivé plus vite que l'on ne l'avait imaginé, c'était déjà l'heure des préparatifs et des vérifications du matériel. On était tous affectés par le stress de la mauvaise préparation physique et du VTT qui pourraient gâcher l'aventure. Mais avec les conseils des uns et des autres, (nous avons validé tous ça) nous étions bien préparés.

Nous sommes alors parti pour la grande aventure. En arrivant dans l'Aude, notre première surprise: la chaleur et le vent. On craignait beaucoup ce vent pour le lendemain mais il ne nous posa pas vraiment de problème.
Sans (peu de) surprise, on découvrait en s'installant dans notre mobile home O'HARA vendéen, que nos voisins , pour la plupart étaient vététistes!


Après avoir installé nos affaires rapidement, nous sommes allés chercher nos dossards avec Antoine et Samuel. A notre arrivée au parking aménagé par ATAC, de nombreux Vététistes finissaient la randonnée de Deval Nore, 40 km de tendance descendante au départ du Pic de Nore. Nous nous sommes rendu alors aux inscriptions où nous avons trouvé la carte du circuit et avons réalisé que l’ascension serait longue. D'autant plus qu'à notre surprise, le parcours 100km était la rando-raid classée expert. C'est à ce moment là que les plus téméraires ont commencé à avoir un peu peur.

Le soir, nous avons mangé... des pâtes. :-) et nous nous sommes couchés  tôt pour un réveil à 5h30. L'impatience se faisait grandissante mais il fallait dormir absolument pour être en forme le lendemain.

Je me suis réveillé avant que mon réveil ne sonne le lendemain, entendant la préparation de mes voisins vététistes. Nous avons préparé rapidement notre poche à eau et pris un bon petit déj pour avoir des forces. C'était le jour J, H -1 et une envie encore plus forte de s'atteler sur notre monture pour parcourir la montagne.

Nous sommes alors parti en voiture avec les VTT placés dans le coffre la veille. Nous sommes arrivés à 6h30 au départ et nous n'étions pas seuls. Il y avait déjà une trentaine de vététistes prêts à démarrer. Nous avons pointé pour que les organisateurs enregistrent l'heure de notre départ et c'était parti. Enfin, nous roulions et c'était pour parcourir 100km! 1 journée de plaisir devant nous! Le début d'un parcours que l'on avait préparé pendant plusieurs mois... quand tout à coup, le premier arrêt, à seulement 100m! :-) La pression peut être, mais c'était une envie pressante pour Samuel.

Nous avions à peine démarré le parcours que nous étions déjà dans des sentiers techniques et intéressants. La grimpette commençait (immédiatement). Nous découvrions la garrigue, les chemins de terre sèche et de rocailles.

Assez rapidement, nous avons rencontré une première difficulté. Une descente à pic sur un terrain meuble presque sableux suivi d'un virage à 90 degré bordé d'arbres! Attention à la casse et une première descente à pieds pour certains (moi ;-) ). S'en suivi une descente sur une arrête de colline très déstabilisante avec un fort dévers de chaque côté. C'était très impressionnant et il fallait prendre sur soi pour ne pas descendre du vélo et faire tout à pied.

La suite était plus cool et nous avons rapidement trouvé notre rythme de croisière.

Une journée pleine d'émotions commençait, avec de nombreuses côtes techniques mais sans trop de difficultés. Un plus pour ne pas s'épuiser sur 100km. Les descentes étaient incroyables! Elles duraient 10 minutes ou plus parfois, techniques voir très techniques, cassées par de la pierre, tortueuses dans la garrigue, sans visibilité dans la végétation. Elles faisaient peur avec des passages sur des cornières dans la montagne, des rochers à descendre (où on fait des soleil d'habitude), des pierres qui semblaient vouloir couper nos pneus.


A mi-parcours, 54km, midi sonnait et nous avions déjà découvert beaucoup de beaux paysages mais (maintenant,) une longue montée vers le Pic de Nore nous attendait, environ 2 heures. Une pause d'un quart d'heure s'est alors imposée. Il fallait récupérer, manger mais pas trop. Il valait mieux éviter une digestion pénible (durant)  pour l’ascension à venir.



Nous sommes alors reparti de la vallée où nous nous trouvions. Nous avons tout d'abord parcouru une longue route en lacets (à la pente acceptable pour nos jambes déjà un peu las de fatigue) bordée par des champs de cerisiers aux fruits bien rouges et appétissants. Puis nous sommes rentrés dans des chemins de terre, de pierres et avons continué notre ascension avec calme, force et persévérance. Ce fut long pour atteindre le sommet, il y a eu plusieurs ravitaillements mais  nous y sommes parvenus. On voyait l'antenne du Pic de Nore. Malgré cela, il fallait encore rouler et rouler, il y avait encore quelques centaines de mètres, on touchait au but. Enfin, la délivrance. Nous étions sur le Pic, et accueillis par les organisateurs avec une petite pastille collée sur notre dossard pour prouver notre passage. Le vent soufflait avec beaucoup de force. On pouvait voir très loin, les vallées, les éoliennes entrainées aux maximum de leur capacité. Il faisait froid mais nous avons pris le temps de prendre une photo de groupe! Quelle récompense! Nous étions heureux et fiers de notre arrivée à 1200m!




Maintenant, il ne restait plus qu'à descendre et faire le retour de 40km. La descente, une spécialité pour Samuel qui a décidé de dégonfler ses pneus pour optimiser sa descente.  Il nous a ouvert la voie. S'en suivit alors une course à sa poursuite, lancés à vive allure, oubliant totalement et volontairement les freins, ne ralentissant plus sur les obstacles mais bondissant de pierre en pierre, de bosse en bosse, de gauche à droite des sentiers, freinant brusquement au dernier moment à l'entrée des virages, et relançant autant que possible en sortie. C'est aussi pour cela que l'on aime tant le VTT, c'est pour ces sensations de vitesse, la technique (mise en jeu) et ce grand bol d'air.

Antoine activait alors sa GoPro pour nous filmer dans les descentes et parfois, prenait le large pour mieux se positionner dans l'attente de notre passage.



Après cela, nous avons commencé à avoir quelques soucis techniques, 1 déjantage de pneus suivi d'1 crevaison pour moi (une explosion de la chambre à aire au bout de 10m, mon record de durée de vie la plus courte, probablement dû à un pincement de la chambre) et 1 défaillance de dérailleur. Dérailleur qui faillit d'ailleurs coûter à Samuel un forfait à 26 km de l'arrivée, mais c'était sans compter sur l'hospitalité des gens de l'Aude. C'est à l'avant dernier ravitaillement que Samuel a eu la chance inattendue qu'un mordu de VTT comme nous ait toutes les pièces nécessaires à la réparation de son dérailleur. Il a pris le temps de réparer tout ça avec Samuel sans rien accepter en retour. Un grand merci à lui!


Samuel




Nous avons fini alors le parcours sans plus de problème, juste un peu de fatigue dans certaines descentes. Des parcours exceptionnels jusqu'à la fin. Que du plaisir jusqu'au bout du bout en mode ++.






Antoine






Nous sommes alors arrivés vers 19H00 pour un parcours réalisé en 12h26min! Nous sommes montés sur l'estrade aux côtés du présentateur. Les femmes nous attendaient avec des applaudissements. Une chouette récompense en plus de notre T-shirt et notre diplôme des 100km de Cap Nore, une randonnée classée RANDOS D'OR par la FFC.
Jérémy
  






Merci à Samuel, Antoine et Jérémy pour leur bonne humeur (pendant la randonnée). C'était encore plus génial.)
 

Merci aux compagnes et aux enfants de nous avoir suivi jusque dans l'Aude (pour la fête des pères) et pour leurs encouragements chaleureux en ce week-end de la fête des pères.

Kévin








Merci à Antoine pour ses vidéos prises avec la GoPro et le montage réalisé, à regarder ici.
Merci à
Samuel pour
ses photos.






Sportivement,
Kévin

mardi 22 avril 2014

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Pour les utilisateurs de Facebook et Twitter, il est possible de nous suivre sur ces 2 platformes :

Page facebook de la Puyfolaise

Compte Twitter

N'hésitez pas à vous abonner!!!

Sportivement,
Kévin

Préparation de la Puyfolaise

Débroussaillage des terrains pour la randonnée de la Puyfolaise ce week end!

Merci à nos travailleurs qui ont troqué leur VTT pour les râteaux et les cisailles!!!



vendredi 14 mars 2014

Une sortie VTT ensoleillée à Clisson

9 mars 2014, voici quelques jours que la pluie s'est arrêtée et laisse place à un beau soleil!
Nous sommes 4 du CTH à nous rendre à la Tivolienne de Clisson. A notre arrivée, nous déposons la publicité pour notre Puyfolaise aux Pays des Alouettes avec les affiches et les livrets du randonneurs : c'est le 8 mai 2014.


Après un petit café, c'est parti pour nous 4 sur les circuits proposés de 20 à 50km.

Comme promis les circuits nous amènent à traverser la Sèvre Nantaise et à longer La Moine : des singles en bois et sous bois avec des parties bien techniques de pilotage : que du bonheur. De nombreux chemins ouverts exceptionnellement pour la journée : merci aux organisateurs.


 Petite anecdote à mi chemin nous avons rencontré un VTT quelque peu original en tout rigide : un Surly. Son pilote m'a glissé que c'est plus typé descente sur neige et facile à piloter dans les terrains techniques. Bravo qu'en même : il faut les emmener ses 14,5kg!


Une panne mécanique avec son dérailleur arrière pour David l'oblige a rentrer en single speed, grâce à l'intervention de Guy-Marie.

Nous terminons donc à 3 le circuit du 40km sur des parties toujours aussi intéressantes.

A l'arrivée, un sandwich et un verre de vin "du pays"

L'organisation annonce 700 vttistes et moins de 100 cyclos

Sportivement,

Antoine.

dimanche 16 février 2014

Chronique d’un beau dimanche matin ensoleillé

Lorsqu’un caillou déchire le flan d’un pneu, pas de panique... Faites appel à Mac SOUSOU Giver!
Découper la chambre bien explosée en 1/3 - 2/3 .
Mettre le premier tiers autour de la nouvelle chambre à l’intérieur du pneu au niveau de la déchirure michelinusculaire.
Remontez la roue et improvisez un bandage autour de la tumeur avec des nœuds bien serrés avec les rayons.
Priez si vous êtes croyant pour que sa tienne et promis-juré ... ça n’a pas bougé!
Juste un problème, ça saute un peu et au bout de 15 km, ça donnerait le mal de mer...

Dominique Godard.